Jean-Claude Derey l’aventurier

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:


C’est en Syrie, et plus précisément à Alep que nait en 1940 le journaliste, cinéaste, et écrivain français Jean-Claude Derey. Toujours en quête de découverte et cherchant à élargir ses horizons pour s’ouvrir au monde, Jean Claude Derey l’aventurier multiplie ses voyages et ses escapades partout dans le monde. Il a parcouru entre autres l’Afrique et l’Asie du sud-est, et en revient chaque fois avec de nouveaux récits tous aussi palpitant et intriguant les uns autant que les autres.

Portrait Jean-Claude Derey : journaliste - écrivain

Il a étudié la psychologie et l’ethnologie, et travaille parfois comme chasseur de têtes ou comme conseiller pour les organismes mondiaux avec ses connaissances en ressources humaines. Mais si l’on établi le portrait Jean-Claude Derey, c’est principalement un journaliste - écrivain. En effet, sa soif d’aventure et de découverte n’est en quelque sorte que le reflet de son coté journaliste. Cela lui permet par ailleurs d’être un écrivain hors pair, car une fois qu’il a mis la main sur un évènement ou un fait curieux et qui réveille son intrigue, il ne s’arrête qu’une fois les investigations complètes. Ainsi, à travers ses œuvres, l’auteur à ce talent de plonger complètement ses lecteurs dans l’intrigue ; et par ses illustrations verbales, il parvient même à donner vie et forme à l’environnement qu’est le théâtre de son récit. C’est ainsi Quart d’heure Colonial, le huitième œuvre de l’auteur sur le pays Africain se trouvera nommée dans la liste du prix Renaudot.

Les récits illustrés de Jean-Claude Derey

A travers chaque ligne et chaque chapitre de ses œuvres, Jean-Claude Derey parvient à emporter ses lecteurs vers de nouveaux horizons. « Quart d’heure Colonial », le huitième récit qu’il tire de ses aventures en pays africains relate les réalités de la colonisation française sur le continent noir. Le roman met au centre de l’intrigue, Yambo un jeune Ivoirien qui sera rebaptisé Ulysse. Cherchant un emploi, il sera embauché chez le gouverneur de Grand Bassam, et sera le témoin peiné du ridicule et des cruautés de la colonisation. De l’autre côté, son frère Diallo, a préféré fuir « loin des blancs qui pourrissent notre vie » dit-il. Mais malgré lui, il se trouvera à combattre sur les fronts de la guerre, à la Marne pour rentrer chez lui à la fin de la guerre en étant un héros. Ces deux frères ont choisi chacun leur chemin, mais se trouveront confrontés à la même fatalité, face à des propriétaires provisoires qui se moquent et bafouillent leur humanité. Ce roman emmène les lecteurs sur le théâtre même des scènes, et relate les réalités de la colonisation d’une autre manière.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »